1915, la mémoire des bulles

Le Génocide des arméniens n’a jamais été ignoré par la bande dessinée puisqu’on en trouve déjà trace dès 1919 dans l’album Bécassine chez les Turcs. Aujourd’hui plus d’une dizaine de titres traite de l’élimination d’un peuple en Anatolie pendant la première guerre mondiale. Entre oublie et reconnaissance, le 9ème art se révèle comme un formidable indicateur de l’état de la mémoire collective depuis 1915. Une occasion pour explorer également l’image des arméniens à travers les cases et les bulles