Vaillant sur le podium

Cette année, le 13 était au départ des 24 heures du Mans, comme le programme le cinquième épisode des aventures de Michel Vaillant publié en 1963. Et pas n’importe quel 13 -chiffre normalement honni des compétitions automobiles par superstition- puis qu’il s’agissait d’une Oreca aux couleurs de l’équipe Vaillante Rébellion. L’équipage a fini la course sur le podium en troisième position !
Or le sixième épisode de la Nouvelle saison de Michel Vaillant a été publié ce 6 juin aux éditions Dupuis avec pour titre Rébellion. La réalité dépasse (presque) la fiction, car dans cette histoire ce bon vieux Michel Vaillant pilote la même voiture, avec le même N° 13, pour finir également sur le podium certes en premières position cette fois. Encore plus confondant certains ingrédients du suspens distillé dans le scénario de Denis Lapière et Philippe comme l’abandon de la Porsche de tête d’André Lotterer sont survenus sur la piste authentique et dans l’album.
Le Mans, Vaillant dépasse la fiction !
Auteurs, pilotes éditeurs et membres de l’écurie Rébellion n’attendaient sans doute pas  une telle conjonction scénaristique. J’espère que Jean Graton, créateur de Michel Vaillant, aujourd’hui âgé de 93 ans a pu goutter au Champagne !
LM